Environnement

Changements de l'ultrastructure et répartition des isotopes et éléments traces dans les organismes calcifiants (foraminifères, ostracodes)

Nina keul

Nationality German

Year of selection 2009

Institution Alfred Wegener Institute for Polar and Marine Research

Country Germany

Risk Environnement

Ph.D

3 years

120000 €

Survivre dans un océan de plus en plus acide

Savez-vous que l’océan devient de plus en plus acide ? Inutile de vous inquiéter pour vos prochaines baignades, mais les conséquences pourraient être graves pour les coraux et le plancton ! Et une fois de plus, nos émissions de carbone sont la cause du problème. Nina Keul a examiné dans quelle mesure les organismes calcifiants sont susceptibles de souffrir de l’acidification des océans. Il s’agit d’une question pertinente, car ces êtres minuscules jouent un rôle important dans l’écosystème marin. Par conséquent, l’acidification des océans pourrait avoir indirectement des retombées écologiques et économiques majeures. Pour cette étude, la scientifique a élevé des organismes calcifiants en laboratoire et les a soumis à des conditions de plus en plus acides. Elle a eu la surprise de constater que certaines espèces s’avèrent plus tolérantes que prévu à l’acidité, en fonction de leur mécanisme de calcification. Ce constat ne doit cependant pas nous détourner de l’effort pour réduire nos émissions de carbone !

Pour ajouter ou modifier une information de cette page, vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante : community.research@axa.com