Environnement

Permettre aux communautés d’Afrique centrale d’accroître leur résilience face au changement climatique grâce à l’utilisation de technologies éducatives

Sandrine meguieng sidze

Nationality Cameroonian

Year of selection 2012

Institution United Nations University Germany

Country Germany

Risk Environnement

Ph.D

3 years

120000 €

Apprendre à affronter ensemble le changement climatique

Une application mobile permettant aux populations d’Afrique Centrale d’enregistrer des données sur les points d’eau potable serait utile aux recherches sur les effets du changement climatique. Cependant, aiderait-elle les femmes camerounaises à transporter de l’eau jusqu’à chez elles pour leur famille ? Il est évident que les objectifs des différents partis impliqués ne sont pas forcément alignés. Ceci pourrait expliquer le manque d’efficacité de nombreuses actions déployées dans le but de réduire les risques liés au climat, comme au Cameroun. Pour Sandrine Sidze, ce qui pourrait permettre de réaligner ces intérêts, c’est un programme d’éducation spécifiquement adapté à un public ainsi qu’aux outils technologiques qu’il utilise le plus.
Les recherches de Sandrine Sidze ont déjà révélé que les communautés rurales de son pays d’origine manquaient d’informations à propos du changement climatique. Il en résulte une absence de réels échanges entre la population, les ONG, les décideurs et d’autres parties prenantes. Sandrine Sidze se concentre donc aujourd’hui sur la création et la diffusion d’un modèle d’éducation publique assisté par des technologies qui permettent à l’apprenant de s’approprier les questions liées au changement climatique. Ce modèle sera adapté à la situation spécifique du Cameroun en prenant en compte les besoins, la culture, la langue et les moyens d’action des différentes parties prenantes. La méthode d’enseignement s’appuiera sur des moyens technologiques déjà très utilisés dans le pays, comme les stations de radio qui diffusent leurs émissions dans les langues nationales et les centres multimédia communautaires qui permettent aux populations rurales d’accéder à internet. Sandrine Sidze souhaite non seulement mieux faire connaître les enjeux climatiques aux communautés locales, mais aussi aider les gouvernements, les universités, les ONG et les populations d’Afrique Centrale et d’ailleurs à mieux comprendre les connexions entre leur environnement local et les défis internationaux liés au changement climatique et au développement. Son but ultime : l’établissement en commun de nouvelles habitudes durables pour tous.

Pour ajouter ou modifier une information de cette page, vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante : community.research@axa.com