Socio-Economie

Variation internationale du gradient de santé socioéconomique : quelle est le rôle des arrangements institutionnels ?

Hale koc

Nationality Turkish

Year of selection 2011

Institution Erasmus University Rotterdam

Country Netherlands

Risk Socio-Economie

Ph.D

3 years

120000 €

Riche et en bonne santé

Je m’emploie à comprendre les disparités observées sur le plan sanitaire en fonction du statut socioéconomique, tout au long de la vie. Bien que des études dans plusieurs domaines aient déjà clairement établi qu’il existe une connexion importante entre santé et statut socioéconomique, les travaux continuent pour en cerner les mécanismes de causalité sous-jacents. Il s’agit en particulier d’examiner si la santé dépend fortement de caractéristiques socioéconomiques (comme le revenu, le métier, l’éducation), et/ou si elle constitue elle-même un déterminant majeur de ce statut. Et les mécanismes sous-jacents qui associent statut socioéconomique et santé évoluent-ils avec le vieillissement de la population ?
À Glasgow, l’espérance de vie varie de 54 à 82 ans selon que les populations concernées vivent dans une zone défavorisée ou dans un quartier aisé. Plusieurs raisons expliquent un tel fossé, mais de nombreuses études indiquent que l’état de santé dépend fortement du statut socioéconomique (SSE). Cela étant dit, il est difficile de préciser la nature du lien entre SSE et santé dans la mesure où ces deux critères dépendent eux-mêmes de nombreux facteurs différents.
En faisant appel à une technique innovante d’économétrie structurelle, Hale Koç espère combler cette lacune. Elle entend d’abord s’appuyer sur les études existantes pour harmoniser les résultats scientifiques et les comparer à la réalité en ayant recours à la fois aux données socioéconomiques et à l’économétrie structurelle. Ses découvertes permettront d’estimer le lien entre SSE et santé, avec un appui théorique.
Les travaux de Hale Koç visent notamment à éprouver la pertinence de certaines politiques publiques qui influencent à la fois la santé et le statut socioéconomique de la population. Telle mesure en matière d’éducation a-t-elle été mise en œuvre efficacement ? Cette mesure est-elle adaptée à tout le territoire ou seulement à certaines zones ? Ces questions figurent parmi les pistes explorées par la scientifique.
Actuellement, ses recherches sont limitées aux Pays-Bas, mais elle envisage d’étendre son modèle à d’autres pays. Hale Koç pourrait produire un outil très puissant à l’usage des pouvoirs publics, et ce modèle serait extrêmement utile à l’application de nouvelles mesures socioéconomiques ou sanitaires.

Pour ajouter ou modifier une information de cette page, vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante : community.research@axa.com