Santé

De longs ARN non-codants contrôlent l’infectivité et la transmission des parasites Trypanosoma brucei

Fabien guegan

Nationality French

Year of selection 2013

Institution Instituto de Medicina Molecular

Country Portugal

Risk Santé

Post-Doctoral Fellowship

2 years

120000 €

La maladie du sommeil : une symphonie à interrompre

Au regard des standards médicaux actuels, un traitement qui tue 10% des patients serait considéré comme inacceptable. C’est pourtant le mieux que les médecins peuvent aujourd’hui proposer aux personnes touchées par la maladie du sommeil. Cette maladie particulièrement présente dans les régions rurales d’Afrique est causée par un parasite appelé trypanosome. Il se transmet aux humains et aux animaux par la piqûre de la mouche tsétsé, de la même façon que le malaria qui se transmet par les moustiques. Une fois dans le sang des individus, le parasite se déplace jusqu’au cerveau où il interrompt les cycles éveil-sommeil normaux. Les victimes ne sont ni pleinement conscientes ni tout à fait endormies, et sans les traitements extrêmement agressifs utilisés à l’heure actuelle, la maladie est fatale à coup sûr.
Pour Fabien Guegan, la clé pour stopper la maladie du sommeil se trouve dans le cycle de vie complexe du parasite. Le trypanosome peut en effet occuper deux environnements extrêmement différents : l’estomac de la mouche tsétsé et le sang de l’individu. Il s’adapte de l’un à l’autre avec une vitesse impressionnante, en activant des gènes qui changent sa forme et son métabolisme. Fabien Guegan suit la trace des molécules qu’il soupçonne d’agir comme des chefs d’orchestre, en synchronisant les nombreux éléments différents de cette transformation. En interrompant ces « maestros », c’est toute la symphonie du trypanosome qui pourrait cesser. Le chercheur entend cibler le processus de transmission à l’intérieur du parasite, ce qui pourrait permettre de bloquer la transmission entre humains et animaux infectés et d’autres mouches tsétsé. Cette stratégie pourrait être un immense pas en avant pour le contrôle de la maladie du sommeil.

Quand le sommeil se fait mortel

La maladie du sommeil est une maladie mortelle causée par le trypanosome, un parasite transmis par la mouche tsé-tsé. Fabien Guegan observe comment le trypanosome survit dans le sang humain en utilisant une stratégie ingénieuse pour échapper au système immunitaire, appelée “variation antigénique”. Il cherche aussi à comprendre comment ce parasite s’adapte à des changements environnementaux extrêmes, en passant du sang humain à l’intestin moyen des mouches tsé-tsé. Comprendre les stratégies adaptatives utilisées par le trypanosome offrira de nouvelles perspectives pour le développement de traitements.

Pour ajouter ou modifier une information de cette page, vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante : community.research@axa.com