Bannière Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Environnement

Mieux comprendre le développement durable urbain en Afrique

Shuaib lwasa

Nationality Ugandan

Year of selection 2016

Institution Makerere University / Department of Geography Geo-Informatics and Climatic Sciences

Country Uganda

Risk Environnement

AXA Awards

3 years

250000 €

Les villes sont à l’avant-garde de la transition vers un développement durable. Celles qui sont en pleine expansion ont le plus fort potentiel, car elles peuvent encore être totalement re-pensées. L’urbanisation rapide que connait l’Afrique fait du continent l’une des régions les plus prometteuses au monde en matière de développement durable mais c’est aussi celle qui devrait le plus subir les effets néfastes du changement climatique. Afin de contribuer à la mise en place de mesures efficaces et adaptées, le Dr Shuaib Lwasa dirige un programme scientifique qui explore les diverses possibilités de transition dans la ville de Kampala, en Ouganda. Partant du postulat que le développement urbain ne peut être durable que s’il est accompagné de mesures conçues pour réduire la pauvreté, l’exclusion sociale et les problèmes environnementaux, sa recherche adopte une approche intégrée, qui vise à mettre en synergie différentes stratégies. Le Dr Shuaib Lwasa et son équipe s’intéressent tout particulièrement aux innovations au niveau microéconomique, au secteur informel et à leur impact à l’échelle municipale et régionale.

 « Le secteur informel occupe une place centrale dans toutes les villes d’Afrique, ce qui est généralement perçu négativement », explique le Dr Shuaib Lwasa. « Le postulat de notre équipe est que ce caractère informel est l’essence même de la ville et que, pour aborder le développement durable de façon intégrée, utiliser l’informel et le mélanger au formel peut offrir de grandes possibilités. » Le secteur informel africain est l’un des environnements les plus innovants et les plus inventifs au monde : s’appuyer sur les idées qui naissent au sein de cette économie souterraine s’avère prometteur dans de nombreux domaines comme l’énergie, l’adaptation au changement climatique, l’agriculture urbaine et la restauration de l’écosystème. « On pense souvent à tort que les stratégies d’intégration ne peuvent venir que d’en haut, de la municipalité », explique le Dr Shuaib Lwasa. « Les innovations venant d’en bas peuvent jouer un rôle très important dans la construction de systèmes intégrés en vue d’un développement durable. »

 Kampala : étude de cas d’une métropole africaine à l’expansion récente

 L’équipe de recherche effectuera ses travaux dans la plus grande ville d’Ouganda, Kampala. Métropole dont le territoire s’est récemment étendu, Kampala fait face à de grandes opportunités et de grands défis, notamment dans le contexte du changement climatique. Le projet est conçu sur la base de trois piliers de recherche. Le premier s’attachera à définir comment les technologies à l’échelle micro à méso-économique et les stratégies politiques peuvent réduire les risques liés aux conditions climatiques extrêmes. Les inondations étant l’un des principaux risques qui menacent la ville, des mesures telles que la récupération des eaux de pluie, les fossés enherbés ou la conception d’évacuations en cascade seront explorées. Le deuxième pilier se focalisera sur les transitions énergétiques au niveau des foyers, afin de mettre en synergie les solutions innovantes locales et la politique de la ville. Les méthodes d’exploitation de l’énergie issue des déchets organiques, y compris les matières fécales, seront explorées dans l’optique d’un modèle économique qui aurait l’avantage d’intégrer les membres pauvres de la communauté urbaine de Kampala dans l’économie urbaine. Le troisième pilier de la recherche se penchera sur l’amélioration et les possibilités de restauration de l’écosystème dans la périphérie de la ville.

 L’objectif final du programme est la création d’un « Centre d’Excellence » en développement durable urbain avec un pôle de connaissances, un réseau de chercheurs, des communautés et des acteurs formés à la résilience. Le programme de recherche accorde en effet beaucoup d’importance à la dissémination. Des ateliers seront régulièrement organisés pour diffuser les connaissances acquises, avec pour objectif de faire avancer les choses plus vite. Kampala étant l’une des villes africaines les plus actives en matière de lutte contre le changement climatique, l’initiative du Dr Shuaib Lwasa de poser les bases du développement de stratégies urbaines intégrées bénéficiera d’une grande visibilité, non seulement en Ouganda, mais aussi à travers tout le continent.