Environnement

Changement mondial et comportement de reproduction : plasticité ou micro-évolution ?

Coline arnaud

Nationality French

Year of selection 2009

Institution CNRS-EDD

Country France

Risk Environnement

Ph.D

3 years

120000 €

Triste époque pour les oiseaux et les écureuils

« Il n’y a plus de saison ! » Cette expression populaire décrit bien les conséquences du changement climatique sur les animaux sauvages : le réchauffement mondial perturbe le rythme des comportements saisonniers comme la reproduction et la migration. Coline Arnaud cherche à mieux comprendre ce phénomène observé récemment, en s’intéressant à certaines espèces d’oiseaux et d’écureuils. Son étude pluridisciplinaire comprend des recherches sur le terrain ainsi que des analyses statistiques et génétiques. L’un des objectifs de la chercheuse est de déterminer si les décalages du calendrier de la reproduction et de la migration se traduisent par des modifications génétiques, ou si les génotypes demeurent inchangés mais s’expriment différemment du fait de l’évolution des conditions environnementales. Ses découvertes pourraient contribuer à mieux décrire les mécanismes qui sous-tendent les réponses de la faune vis-à-vis du changement climatique, qu’il nous faut absolument appréhender pour concevoir des programmes de conservation efficaces.

Pour ajouter ou modifier une information de cette page, vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante : community.research@axa.com