Les incendies de forêt sont l'un des "acteurs" les plus méconnus de notre système terrestre. Bien que tous les feux ne soient pas mauvais, on constate une augmentation rapide des incendies de forêt dévastateurs dans le monde entier. À l'occasion du lancement de la Chaire AXA sur les feux de forêt et le climat à l'Université technique de Crète, le Dr Apostolos Voulgarakis a présenté, lors d'une master class organisée le 21 septembre 2022, les principaux défis auxquels la science et la société sont confrontées concernant les futurs feux de forêt. Après l'introduction de la Dre Ioana Dima-West, Senior Science and Natural Perils Manager chez AXA XL, le Dr. Voulgarakis a expliqué la manière dont les incendies peuvent façonner le climat, en mettant l'accent sur les régions boréales et arctiques, où les feux de forêt peuvent avoir un impact considérable sur le climat de la Terre dans les décennies à venir.

La rediffusion de la master class est disponibleci-dessous (en anglais)

Principaux points

  • La compréhension et la modélisation des risques de feux de forêt sont essentielles compte tenu de l'ampleur des dégâts qu'ils causent, de leur forte intensité et des lieux où ils se produisent.
  • Les feux de forêt émettent des substances dans l'atmosphère qui entrainent des modifications importantes de la composition atmosphérique mondiale et potentiellement du climat. Cependant, ces effets sont méconnus et non quantifiés systématiquement (par exemple, dans les rapports du GIEC).
  • Les feux dans les régions de haute latitude sont un des facteurs les plus méconnus pour l'avenir du système terrestre. Les feux de tourbière sont un aspect particulièrement alarmant des incendies à haute latitude, car le dégel du pergélisol expose davantage de sols organiques à la combustion. De tels incendies peuvent injecter d'énormes quantités de carbone et de polluants dans l'atmosphère.
  • Dans le cadre de sa Chaire AXA, Dr Voulgarakis et son équipe ont conçu un programme de recherche innovant utilisant une combinaison unique de nouvelle modélisation du feu, de modélisation de pointe du système terrestre, d’observations satellitaires et in situ et de techniques d’apprentissage automatique appropriées. Ce programme sera un changement radical dans la façon dont nous comprenons et modélisons le système terrestre.